Partager :  
facebook twitter email plus

Maladie articulaire

De nombreux adultes atteints d’hémophilie grave présentent des lésions permanentes à une ou plusieurs articulations (maladie articulaire). Ces lésions sont causées par des saignements répétés dans les articulations. Dans certains cas, une lésion permanente peut se produire après un unique saignement majeur.

Pourquoi la maladie articulaire est-elle une complication fréquente chez les adultes atteints d’hémophilie? La membrane synoviale, qui tapisse l’intérieur des articulations, est une structure qui contient beaucoup de vaisseaux sanguins et qui se déchire facilement, provoquant l’accumulation de sang dans les articulations des personnes hémophiles. L’excès de sang absorbé par la membrane synoviale entraîne l’accumulation de fer dans cette dernière, ce qui a pour effet de l’épaissir et de causer la formation d’autres vaisseaux sanguins. Cet « épaississement » porte le nom de synovite (ou œdème articulaire). Les saignements favorisent donc la survenue d’autres épisodes de saignement, ce qui crée le cercle vicieux de lésions articulaires.

La maladie articulaire ressemble beaucoup à l’arthrite : les articulations, les tissus mous, les tendons et les ligaments sont endommagés, et les lésions empirent avec le temps. Cela provoque une douleur, une diminution de l’amplitude de mouvement, une mobilité réduite et une atrophie musculaire (faiblesse). Étant donné que les lésions articulaires sont progressives, les symptômes s’aggravent à mesure que la personne hémophile avance en âge.

Certaines articulations sont plus susceptibles d’être touchées par les saignements que d’autres, notamment les genoux, les chevilles et les coudes, puisque ce sont des articulations charnières, qui sont peu protégées contre les tensions latérales. Les articulations sphériques, comme les épaules et les hanches, sont bien protégées par les grands muscles, et sont donc moins souvent sujettes aux saignements.

Les effets persistants de la maladie articulaire

La maladie articulaire, et la douleur chronique qui l’accompagne, peuvent gravement altérer la qualité de vie du patient. Par exemple, ce dernier pourra avoir l’impression qu’il ne peut plus faire les activités qu’il faisait auparavant, comme la bicyclette, la marche ou les tâches ménagères quotidiennes. Certains patients présentant des lésions plus graves peuvent même avoir besoin d’appareils et d’accessoires fonctionnels. Il est important de discuter avec votre médecin et votre équipe du CTH des façons de prévenir les dommages aux articulations.

La prévention de la maladie articulaire par la prise en charge des saignements

La façon la plus efficace de prévenir les lésions articulaires est de traiter immédiatement les saignements au moyen d'un facteur de coagulation afin de les faire cesser. Un repos adéquat est indispensable, et des perfusions de suivi peuvent être nécessaires pour assurer une bonne guérison des articulations.

Il est également possible d’essayer de prévenir les saignements en premier lieu au moyen d’un traitement prophylactique régulier. Les personnes atteintes d’hémophilie modérée ou grave reçoivent parfois un concentré de facteur de coagulation, si ce traitement est approprié dans leur cas, avant de participer à des activités sportives ou à d’autres activités qui peuvent imposer des contraintes aux articulations et accroître le risque de saignements.

Certains outils peuvent vous aider à constater les conséquences possibles du non-respect du traitement prophylactique sur les articulations. Parlez à votre médecin pour en savoir plus sur ces outils.

Les autres façons de prendre en charge la maladie articulaire

En plus de traiter les saignements, une physiothérapie peut être bénéfique afin de protéger les articulations et les muscles. La physiothérapie permet de renforcer les muscles autour des articulations pour diminuer la fréquence des saignements et prévenir les nouvelles lésions. La situation de chaque patient étant unique, un physiothérapeute accrédité qui possède une expérience dans le traitement des personnes hémophiles doit prescrire des exercices adaptés à chacune d’elle, en fonction de l’évaluation détaillée de leur état. Si vous n’en avez pas déjà un, votre médecin ou le CTH peut vous aider à trouver un physiothérapeute qui vous convient.

Dans certains cas, la maladie articulaire s’aggrave au point de rendre douloureuse ou difficile la marche ou l’exécution d’autres activités quotidiennes. Lorsque cela se produit, le patient pourrait devoir subir une ou plusieurs chirurgies articulaires, notamment :

  • Arthroplastie : intervention chirurgicale qui consiste à remplacer une articulation lésée par une nouvelle articulation artificielle.
  • Fusion articulaire : intervention au cours de laquelle des instruments chirurgicaux spéciaux sont utilisés afin de réparer la section lésée d’une articulation. Cette procédure consiste à fusionner ou à lier les extrémités des os d’une articulation, ce qui élimine l’articulation elle-même. La fusion articulaire permet de stabiliser une articulation pour faciliter la mise en appui et de réduire la douleur.

Ces deux procédures sont réalisées par un chirurgien orthopédiste, en collaboration étroite avec un hématologue afin de prendre en charge les saignements durant et après l’intervention. À la suite de l’intervention chirurgicale, une physiothérapie est nécessaire pour permettre au patient de renforcer les muscles avoisinants et de retrouver la mobilité de son articulation.

Votre médecin pourrait vous recommander d’autres options pour prendre en charge votre douleur articulaire.

Comment identifier un saignement articulaire : CONSEILS RAPIDES

SIGNES PRÉCOCES

  • Sensation de picotement ou de pétillement (sans véritable douleur)
  • Sensation de serrement et douleur (sans signes visibles de saignement)

SIGNES ULTÉRIEURS

  • Enflure de l’articulation et sensation de chaleur au toucher
  • Douleur au moment de plier ou d’étendre l’articulation
  • Aggravation de l’enflure et difficulté à bouger l’articulation

RAPPEL : Plus tôt un saignement articulaire est traité, meilleures sont vos chances de prévenir des dommages sérieux.

Imprimer les « Conseils rapides pour identifier un saignement »

Vieillir avec l’hémophilie

Il est tout aussi important pour les personnes atteintes d'hémophilie d’apprendre à prévenir et à maîtriser les problèmes liés à l’âge que pour le reste de la population.
En savoir plus sur la façon de vieillir avec l'hémophilie

Vous êtes sur le point de quitter le site LivingWithHemophilia.ca et de vous rendre sur un site Web externe qui n’a aucun lien avec ce site ou avec Bayer. Bayer fournit ces liens à titre informatif et décline toute responsabilité pour les renseignements présentés sur des sites Web externes.

X

Attention : Vous quittez maintenant le site Lhemophilieauquotidien.ca

Vous êtes sur le point de quitter le site Lhemophilieauquotidien.ca et de vous rendre sur un site Web externe qui n’a aucun lien avec ce site ou avec Bayer. Bayer fournit ces liens à titre informatif et décline toute responsabilité pour les renseignements présentés sur des sites Web externes.

 Click check box to select Don’t show me this again

X

Attention : Vous quittez maintenant le site Lhemophilieauquotidien.ca

Vous êtes sur le point de quitter le site Lhemophilieauquotidien.ca et de vous rendre sur un site Web externe qui n’a aucun lien avec ce site ou avec Bayer. Bayer fournit ces liens à titre informatif et décline toute responsabilité pour les renseignements présentés sur des sites Web externes.

 Click check box to select Don’t show me this again

X

Attention : Vous quittez maintenant le site Lhemophilieauquotidien.ca

Vous êtes sur le point de quitter le site Lhemophilieauquotidien.ca et de vous rendre sur un site Web externe qui n’a aucun lien avec ce site ou avec Bayer. Bayer fournit ces liens à titre informatif et décline toute responsabilité pour les renseignements présentés sur des sites Web externes.

 Click check box to select Don’t show me this again